Le Gazon

L'engazonnement

img

Si la surface à aménager en pelouse est envahie d'herbes folles et n'a jamais encore été travaillée, il est nécessaire de préparer la terre : désherber ou couper l'herbe au plus ras possible à la faucheuse puis à la tondeuse, déchaumer au motoculteur, labourer au motoculteur avant de préparer le terrain.

La tonte

img

Interventions d’avril à septembre tous les 15 jours Interventions d’octobre à mars tous les 30 jours.

C'est l'opération marquante de l'entretien du gazon, qui en révèle toute la beauté. La tonte permet de supprimer une grande partie des mauvaises herbes et si elle est pratiquée régulièrement, elle force les touffes à s'épaissir.

La fertilisation

img

Vous désirez au fil des saisons conserver une pelouse d’un bel aspect ? Un seul secret : vous devez la fertiliser, c’est-à-dire lui apporter les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance et à la lutte contre les parasites

La scarification

img

Scarification du gazon : éliminer la mousse. La scarification consiste à découper l'enchevêtrement des racines superficielles et des brins de gazon, bloquant les échanges air et eau avec le sous-sol. Elle permet de régénérer une pelouse ancienne.

Aération par perforation de la pelouse

img

Pour entretenir une pelouse naturelle, l’aération consiste à effectuer – à l’aide de couteaux ou de broches – des perforations de 8 à 10 cm de profondeur, à intervalles réguliers. Cette opération stimule le développement des racines, favorise la pénétration de l’eau, de l’air, des fertilisants et privilégie le travail des micro-organismes.

La densité de l’aération – c’est-à-dire le nombre de perforations par mètre carré – doit être défini contractuellement.

Arrosage

img img img

Arrosage régulier par passage
Pose d’arrosage automatique

Une pelouse a besoin d'arrosages abondants et réguliers. L'idéal est un arrosage par aspersion : soit un arrosage simple par arroseur, soit un arrosage automatique enterré par tuyères escamotables.



img img img